ATARI – Projet PSDR

PSDR-MidiPyrenees-61290

Le programme de recherche Pour et Sur le Développement Régional (PSDR) est un programme porté par l’INRA, l’IRSTEA et dix Conseil Régionaux. Ces recherches sont des recherches menées en partenariat et pluridisciplinaires. Elles sont consacrées à l'analyse des dynamiques territoriales et au rôle qu’y jouent les activités économiques, dont l'agriculture et les espaces ruraux. 33 projets ont été sélectionnés au niveau national. Le projet ATA-RI est un des trois projets en Midi-Pyrénées.

Plus d'informations sur le programme PSDR et le projet :
psdr.fr
www.inra.fr/psdr-midi-pyrenees

Le projet ATA-RI porte sur l’accompagnement de la transition agroécologique de l’agriculture en s’appuyant sur des expériences de terrain en Midi-Pyrénées. Il s’agit de produire des connaissances et des outils pour le développement de systèmes agricoles gérant durablement la biodiversité agricole, l’eau et le sol. Passer de la stratégie de solutions «clé en main» à base d’intrants exogènes pour maîtriser les milieux de production à des solutions agroécologiques nécessite de valoriser les potentialités locales, écologiques et sociales. Cette transition agroécologique implique de développer des méthodes de pilotage des processus écologiques et d’accompagnement des dynamiques sociales pour adapter la production à son contexte et non plus l’inverse. Cependant, la diversité et la complexité des situations rendent illusoire l’idée de tout connaître avant d’agir.

L’incertitude obère toute possibilité de définir une solution optimale. Le projet ATA-RI a donc pour objectif de créer ingénierie agroécologique située (IAES) capable d’intégrer la diversité, la complexité et l’incertitude des situations pour produire des innovations adaptées aux contextes locaux des acteurs. Pour appréhender la complexité nous développerons des approches systémiques et participatives intégrant ainsi les connaissances de nos partenaires de terrain à nos travaux de modélisation et d’analyse.

Face à l’incertitude, nous travaillerons à renforcer leur capacité d’adaptation en développant des méthodes favorisant l’apprentissage et leur autonomisation.


DSC03173-62911

Cet objectif implique une transformation technique des systèmes mais également de la façon de penser l’innovation. Pour aborder cette double transformation, nous plaçons l’activité de conception-évaluation au cœur de notre projet, en tant que mode d’investigation et en tant que moteur de la transition agroécologique.

presentation_projet


Notre stratégie se décline en 4 volets de recherche (VR) : pour définir les principes d’une IAES (VR4) nous travaillons à redéfinir la performance des systèmes agroécologiques (VR1), à créer des méthodes de conception innovante de ces systèmes (VR2) et caractériser les modes gouvernance permettant à des collectifs d’engager une transition agroécologique (VR3). Notre équipe-projet est interdisciplinaire : elle est constituée d’une équipe biotechnique (MAGELLAN de l’UMR AGIR) et de deux équipes de sciences sociales (LEREPS de l’ENFA et ODYCEE de l’UMR AGIR). Notre ambition est de croiser les différentes approches disciplinaires de la transition agroécologique centrées sur :

  • les processus par les écologues,

  • l’outillage par les agronomes/zootechniciens,

  • la transition elle-même par les chercheurs en sciences humaines et sociales.


Nos travaux s’appuient sur 9 études de cas mettant en oeuvre des travaux de reconception des systèmes agricoles dans les domaines des grandes cultures, de l’élevage de ruminants, et de polyculture élevage et sur l’analyse collective transversale de ces études de cas. Notre travail sera complété par une veille territoriale permettant d’identifier comment l’agroécologie se décline dans la région Midi-Pyrénées. Nous valoriserons scientifiquement ce travail par des publications interdisciplinaires à destinations des communautés scientifiques «integration and implementation science», «ecological economics» et «farming system design». Les productions scientifiques ciblées sont de différents types :

  • la connaissance des modes de gestion agricole des ressources naturelles de l’agriculture,

  • les méthodes de conception et d’évaluation à mettre en oeuvre pour accompagner la transition agroécologique,

  • un positionnement dans le champ de l’ingénierie agroécologique avec la proposition d’un cadre théorique utile pour articuler connaissances génériques et en contexte par les acteurs eux-mêmes.

La valorisation partenariale ne se pose pas en termes de transfert puisque nos partenaires de terrain participent à nos travaux. Elle se pose en termes de transposition, de protection intellectuelle et de diffusion de nos résultats produits collectivement. Quatre types de production finalisée sont envisagées :

  • la formation à l’IAES et notamment une formation professionnelle continue pour les personnes en charge d’accompagner la transition agroécologique portée par la FRCIVAM M-P,

  • une activité d’appui auprès des décideurs publics de Midi-Pyrénées par l’offre de notre expertise ainsi que la production de notre veille territoriale,

  • des innovations en termes d’outils et de méthodes à destination des animateurs en charge d’accompagner la transition agroécologique,

  • une chaine Web en AgroEcologie qui accueillera des vidéos techniques.

 

Nous nous inscrivons dans le champ de recherche «comment mettre en oeuvre l’agroécologie». Notre objectif est de proposer les principes d’une ingénierie agroécologique située (IAE-située) et de créer des outils, des méthodes, et une offre de formation à cette ingénierie avec et pour les acteurs de terrain s’engageant dans des projets agroécologiques. Pour ce faire nous nous appuierons sur une pluralité d’études de cas portant sur les grandes cultures, l’élevage, et la polyculture-élevage. Cela permet, d’une part, de décloisonner les travaux de chercheurs spécialisés dans un domaine d’étude, et, d’autre part, d’impliquer dès le démarrage du projet, les acteurs de terrain tant dans le processus de la recherche que dans la valorisation de ce qu’elle produit.


Sur un plan conceptuel, l’originalité de notre projet ATA-RI est de revisiter le modèle d’innovation dominant, descendant et linéaire du transfert technologique :


Recherche (Chercheurs) => Conception (Ingénieurs) => Production (Agriculteurs)


Nous proposons, en effet, de faire de l’activité de conception le coeur d’une IAE-située. Cette logique amène à re-articuler la science et l’action : chercheurs et agriculteurs deviennent des co-concepteurs dans un processus piloté par l’ingénieur. Cette reconnexion est au bénéfice de la production de connaissances et de l’innovation.


articulation entre recherche et production
Articulation entre recherche (connaissances scientifiques) et production (connaissances pratiques) d'après Nassauer et Opdam, 2008

hazard
Laurent Hazard

Coordinateur du projet, responsable du volet de valorisation scientifique et de l'IAES

Pour en savoir plus :cliquer ici 

 

 

 

Vincent Thénard

Responsable de la valorisation partenariale

Pour en savoir plus :cliquer ici

magrini
Marie-Benoît Magrini

Responsable du volet Performance

Pour en savoir plus :cliquer ici

 

magne
Marie-Angelina Magne

Responsable du volet Conception

Pour en savoir plus :cliquer ici

silhouette
Nathalie Couix

Responsable du volet Gouvernance

Pour en savoir plus :cliquer ici

logo-agir
Structure porteuse dont 2 des trois équipes sont impliqués dans le projet.

L’équipe Magellan travaille sur la co-conception de mode de gestion agroécologique de gestion des ressources naturelles.

L’équipe Odycée est impliquée dans l’évaluation de la performance économique, la gouvernance et l’innovation organisationnelle.
Pour en savoir plus : cliquez ici

berger-dularzac-logo

La coopérative des bergers du Larzac participe au projet ATA-RI souhaite mettre en place, en lien avec l’AVEM, un accompagnement de ses producteurs pour la mise en œuvre de pratiques agroécologiques et une valorisation de cette initiative via le produit. Elle a donc sollicité l’INRA pour développer une méthode et des outils de conseil agroécologique appropriés.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-avem

L’AVEM développe un travail sur la reconception agroécologique des élevages ovins-lait dans le cadre du CASDAR SALSA qu’elle porte et du projet DATA Fondation de France piloté par l’INRA. Elle co-conçoit avec l’INRA une méthode et des outils d’accompagnement de la transition agroécologique et souhaite, en tant qu’organisme formateur, participer à l’élaboration d’une formation sur l’ingénierie agroécologique en valorisant sa propre expérience.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Logo CIVAM coul

La FDCIVAM 31 souhaite participer à la création et porter une formation à vocation nationale des animateurs de collectifs agricoles engagés dans la transition agroécologique.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-apaba

L’APABA est demandeuse auprès des chercheurs du projet d’outils et de méthodes d’accompagnement de changement de pratiques et de tests de la durabilité de ces pratiques.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-bio82

Le GAB Bio82 travaille depuis plus de 2 ans avec l’INRA notamment sur la diversification des systèmes fourragers et la mise en œuvre d’échanges entre différents systèmes agricoles à l’échelle territoriale. Il est demandeur d’outils et de méthode pour pérenniser la démarche d’innovation locale qu’il a entrepris pour développer une agriculture agroécologique.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-cer-france-31

Le CER-31 est particulièrement intéressé par le projet ATARI pour l’aider à développer de nouveaux outils d’évaluation des pratiques au regard d’une double performance économique et environnementale. L’appui de ces outils vise à renforcer l’activité de conseil DU CER et à renforcer la compétitivité économique des EA suivies par le réseau CER en Midi-Pyrénées ; ce travail fait suite à la collaboration avec les chercheurs de l’INRA – Toulouse entamée en 2014.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-unotec

L'UNOTEC est intéressé par les objectifs du Projet ATA-RI, en particulier la production d'outils et de méthodes d’accompagnement de l'évolution exploitations brebis laitières vers des pratiques plus agroécologiques et la production de critères d'évaluation de ces exploitations.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-roquefort

Dans le cadre du projet ATA-RI, le Service Elevage de la confédération de Roquefort souhaite participer au développement d'outils et de méthodes d’accompagnement pour permettre l'évolution des exploitations brebis en zone Roquefort, en particulier vers des pratiques plus agroécologiques et leur évaluation.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-bbc

La démarche de l’association BBC vise une double performance nutritionnelle (amélioration des teneurs en oméga-3) et environnementale (réduction des gaz à effet de serre et valorisation d’une plus forte diversité cultivée en grandes cultures). Initiée en région bretonne, BBC vise à s’étendre à l’ensemble de la France et souhaite tout particulièrement développer ces pratiques dans la région Midi-Pyrénées. Ceci a amené la création d’une unité de fabrication d’aliments pour animaux près de Rodez à l’automne 2014. L’association travaille avec l’INRA, et notamment des chercheurs de l’INRA Toulouse pour consolider la diffusion des pratiques BBC en Midi-Pyrénées et lever les freins à la structuration de cette filière dans le Sud-Ouest. Elle est demandeuse auprès des chercheurs du projet ATA-RI d’outils et de méthodes d’accompagnement de changement de pratiques et d’évaluation de la performance économique et environnementale de ces pratiques.

Pour en savoir plus : cliquez ici

logo-SCOPELA

SCOPELA est un bureau d’étude créé début 2011. Il traite de la conduite et de l'alimentation des troupeaux, de la conception de systèmes d'élevage herbagers et pastoraux, et de la gestion contractuelle de la biodiversité des milieux naturels. Il travaille avec l’INRA à améliorer les techniques d’animation de réseaux et la mise en œuvre de solution agroécologique pour gérer les milieux naturels.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Show Buttons
Hide Buttons